ENTRE THÉ ET PARFUM : CONSERVATOIRE DES HÉMISPHÈRES

Découvrez l'univers et les plus beaux spécimens de thé ainsi que sa bougie parfumée signée Quintessence Paris. Une rencontre entre thé et parfum.

Conservatoire des Hémisphères est une boutique de thés artisanaux exemplaires, au sein d’un écrin du 7e arrondissement de Paris, au 96 rue du Bac. Singularité et précision sont les maîtres mots de cet univers aux senteurs épicés, dont vous découvrirez de somptueuses créations au gré des latitudes du Monde.

 

LA CRÉATIVITÉ PARFUMÉE DANS LE THÉ

« Je n’ai aucune routine avec le thé, voilà ce qui pousse ma créativité. »

C’est grâce au talent d’Alice Bureau que tout commence. Post confinement, notre pétillante fondatrice a l’idée de proposer autre chose que des thés parfumés, mêlant arômes et saveurs selon ses envies. Elle décide d’aller plus loin en veillant à sélectionner des feuilles de thé de parfaite qualité, les agrémentant de pétales, d’écorces et de fleurs du monde pour les parfumer de façon inédite et rare. 

Son premier thé Rive Gauche représente ainsi un mélange de tout ce qu’elle aime : un thé vert Sencha qui accueille un bouquet fruité de fraises, framboises et dattes, enveloppées d’une pluie florale de pétales de roses. Un thé du matin, un thé de fête aussi, un assemblage entre notes fraîches et chaudes, extrêmement gai et pétillant.

Voyages, cuisine et émotions guident les créations d’Alice, tel un parfumeur qui associe ses essences favorites.

THÉ, PARFUM ET ÉMOTIONS

Souvenir Proustien en est un exemple. Il faut savoir qu’Alice a un faible pour la cannelle et la tarte à l’abricot aux notes acidulées l’été. En travaillant ce duo qui s’équilibre en saveurs et se saupoudre d’amandes rôties, elle atteint l’extase, la fameuse Madeleine de Proust qui réveille nos émotions en quelques microsecondes. La composition peut se déguster après la dernière gorgée, pour un plaisir sans fin.

On se dirige ensuite vers une opérette parisienne, orchestré par vos sens. Voilà une autre découverte olfactive et gustative dont on se délecte. Autour d’un thé noir indien d’Assam, les douces notes d’une meringue enveloppée de coco se fondent dans les notes fruitées et aigues de la framboise. Une osmose musicale digne d’un irrésistible pavlova.

On s’envole enfin pour un voyage céleste dans un accord divin de goyave et de fleur de sureau, accompagné d’un bouquet de fleurs de souci qui dégage un parfum enivrant. Alice travaille ici un thé blanc subtil, rehaussé de quelques feuilles de thé vert, pour une harmonie raffinée. La délicatesse à portée de mai.

THÉ ET BOUGIE PARFUMÉE QUINTESSENCE

Si thé et infusions ponctuent les quatre coins de cet écrin, Alice a aussi pensé une bougie qui reflète l’atmosphère de sa bibliothèque gustative, en collaboration avec Quintessence Paris.

Mais comment trouver un univers parfumé correspondant ?

Si Alice souhaitait initialement retranscrire l’odeur aromatique des pins provençaux de son enfance, c’est avec Quintessence qu’elle a pu être challengée pour façonner une odeur unique, atypique et parlante.

Main dans la main, des discussions naissent pour poser l'image de marque. La construction est une collaboration, en allant chercher dans les recoins de la mémoire, les émotions qui s’accorderaient à l’atmosphère authentique de cet écrin parfumé. On cherche à différencier, à marquer les esprits, à rendre l’expérience en boutique sensoriellement explosive. Une seule envie doit en émerger : celle de s’y rendre régulièrement pour y retrouver notre chère Alice au milieu ses thés aux fragrances exceptionnelles.

Puis ce reflet authentique, en osmose avec l’identité de ce conservatoire olfactif, aboutit. La fleur de sureau devient une évidence, telle une invitation à un voyage atypique. Notes florales, fruitées, douces et épicées s'entourent de la fraicheur d’un basilic aromatique. Raffinement, élégance et douceur sont au rendez-vous dans cette bougie parfumée singulière, artistique et incontournable, entre thé et parfum.

Pyramide olfactive de la bougie : 

Notes de tête : Pamplemousse, basilic, citron, mandarine, orange
Notes de cœur : Fleur de sureau, violette, jasmin, feuille de thé 
Notes de fond : Bois ambrés, musc blancs, bois de cèdre

INTERVIEW OLFACTIF 

Votre parfum ?
Ambre nuit, de Dior.

Votre odeur préférée ?
Sapins, pins et leur épines sèches. 

Une odeur d’enfance ?
L’odeur du tabac froid mêlé à la bougie parfumée, chez ma tante. 

Une odeur culinaire ?
La sauce Ponzu, ou le yuzu.

Une odeur désagréable ?
Un cuir animal trop fort. 

Un parfum idéal ?
For Her de Narcisso Rofriguez, ainsi que l’odeur du feu de bois dans la montagne : un chaud-froid boisé.

L’odeur d’un endroit ?
Dans la maison de mon père à Etretat : l’odeur du bois de son bureau, qui tapisse les murs.

Une matière première qui vous ressemble ?
La cardamome.